L’instant présent

C’est le nom de mon petit local où je fais bénéficier de mes massages et réflexologie nos résidents.

Local bien-être, détente, snoezelen…

Snoezelen :

Lancée au Centre Hartenberg à Ede (Pays-Bas) vers 1974 par Ad Verheul et Jan Hulsegge, le snoezelen est une pratique de stimulation visant à établir une relation personnelle, dans un milieu naturel ou non, permettant de vivre une expérience sensorielle, subjective et constructive. La pratique vise à éveiller la sensorialité de la personne stimulée grâce à une relation privilégiée, sécurisante, réduisant les tensions tout en motivant à l’action au service d’une réalisation de son être.
Le terme « snoezelen » (nom masculin, prononcé /ˈsnuzələ(n)/) est un néologisme  résultant de la concaténation des mots néerlandais : snuffelen « sentir » et doezelen « somnoler ». L’appellation alternative de « stimulation multisensorielle contrôlée » est parfois utilisée (surtout dans sa version anglaise Controlled Multisensory Stimulation) quoique la notion de contrôle soit plutôt contradictoire avec les principes de base de la discipline. Principes de base : Le snoezelen est une pratique non-directive. L’objectif est de donner du bien-être à la personne stimulée au travers du plaisir que lui procure l’activité dans laquelle elle est impliquée. La démarche est basée sur l’éveil de la personne stimulée au monde extérieur par le biais de son corps et de ses cinq sens. Cet éveil permet à la personne stimulée de prendre une meilleure conscience de l’ici et maintenant et ainsi de donner plus de substance à sa relation au réel. L’accompagnateur apporte son aide en écoutant les réponses aux stimuli et en agissant sur l’ambiance si nécessaire. La pratique du snoezelen est avant tout une affaire de savoir-être sensoriel de la part de la personne stimulante envers la personne stimulée. De ce fait, il n’est pas indispensable de disposer d’un lieu adapté pour le pratiquer. Même si elle a été expérimentée en premier lieu en santé mentale, la pratique est devenue universelle et ne se destine plus exclusivement à une population particulière, ni à une tranche d’âge, ni encore à des pathologies spécifiques.

source : Snoezelen

Voici quelques photos 😉

4 réflexions sur « L’instant présent »

  1. merci Mamina ,ma mère appréciait beaucoup cette espace ! ça la calmait , elle était dure à vivre avec des accès de rage consciente de son état sans pouvoir l’exprimer par les mots …son cerveau s’est éteint peu à peu …..
    merci pour le travail que vous accomplissez pour le bien être ……….

    J'aime

    1. oh merci pour ton passage Anita
      C’est souvent comme cela malheureusement : les personnes se rendent compte que petit à petit elles perdent les pédales, ne se rappellent pas tout et ça les met en colère. Souvent, on occupe une personne atteinte d’Alzheimer par exemple, avec des gestes qu’elle avait l’habitude de faire (plier du linge, essayer une petite vaisselle etc) et ça les détend. Mon papa était atteint de dégénérescence fronto-temporale et s’est éteint en quelques années. Courage à toi ❤

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s